Le tourisme est un enjeu majeur du développement économique de l’Ile de La Réunion...

Aussi, le potentiel lié au patrimoine naturel exceptionnel de notre belle île a fini de décider l’état et la région d’en faire un pôle d’excellence en matière de tourisme responsable.

« Si les offices de tourisme du sud sont des acteurs majeurs de la promotion auprès des socio-professionnels et des visiteurs, en termes d’écotourisme notre rôle réside aussi dans l’accompagnement et le conseil. 

Nous participons à la réflexion et aux concertations avec les acteurs locaux, dans l’application de la stratégie qui en a découlé. Ses grands axes résident dans la réalisation d’infrastructures touristiques « éco-responsables », la création d’emplois et la formation à la gestion environnementale au sein des structures touristiques, la mise en place de systèmes de transports individuel et collectif propres ou encore le développement d’offres touristiques alternatives.

La Réunion a pour vocation de devenir un territoire exemplaire, notamment dans le domaine des énergies propres et du tourisme durable. L’état, les communes, les intercommunalités et les programmes régionaux accompagnent et prennent en charge les infrastructures publiques, l’aménagement et l’entretien des sites touristiques. Quant à l’office de tourisme Destination Sud Réunion, il assure la valorisation de ses outils auprès des professionnels du tourisme et des visiteurs. Nous promouvons par exemple des équipements collectifs comme la piste cyclable de L’Etang-Salé les Bains ou les points de vue aménagés sur la route de Cilaos.

Concernant les prestataires touristiques, nous avons aussi accompagné l’implantation de vélos électriques, de vélos couchés, de quad bike, de segway ou de vélos elliptiques. Au l’accueil des offices, nous avons ensuite une mission de prescripteur et de revendeur de ces activités.

Avec de nouvelles chambres d’hôte telles que « Des cabanes sur une île » à Saint-Louis, ou les cases à bulles « Kaz insolite » aux Makes, l’offre du sud répond parfaitement aux nouvelles tendances. En effet, la demande s’oriente de plus en plus vers la proximité avec la nature et les valeurs de protection environnementale. Parallèlement l’image de La Réunion, de par son patrimoine naturel, géologique, culturel, sa biodiversité et son histoire est généralement associée à cette vision.

Concrètement, nous avons travaillé avec le Parc National sur des opérations telles que la protection des Pétrels avec les « Nuits sans Lumières ». Nous avons conseillé la ville de Saint-Louis, dont nous saluons le travail, pour l’aménagement et le nettoyage de l’Etang du Gol. Nous avons été consultés par la CIVIS pour l’aménagement du sentier du littoral de l’Etang-Salé les Bains à Saint-Pierre, ou, autre exemple, par l’IRT et la ville de Petite Ile sur l’étude visant à adapter le site de Grande Anse à l’essor de sa fréquentation…

A Cilaos, nous avons participé à l’obtention du label Patrimoine mondial pour la Réunion. Lors de l’étude préalable au classement, nous avons accompagné les experts de l’Unesco qui ont été particulièrement attentifs à l’accessibilité des sites, à leurs fréquentations, aux infrastructures touristiques présentes ou aux lignes de transport en commun…

Enfin, nous soutenons le développement d’offre de loisir structurante comme les parcs aventures par exemple, et nous en assurons la promotion à travers l’organisation de manifestations grand public impliquant l’ensemble des acteurs locaux. »

 

 Plus d'informations sur : www.sudreuniontourisme.fr ou au 0820 203 220

 

 

Aller au haut