Le sud de l’île renferme d’innombrables trésors. Parmi ces derniers, nous avons choisi de mettre à l’honneur un joyau du terroir :

La commune de Petite-île. C’est amusant d’utiliser ces qualificatifs pour cet endroit qui a été fondé par des nobles, des créoles et… Quelques pirates repentis ! Peut-être y trouverez-vous votre trésor à vous ? En tous cas son nom lui vient de l’ilot de Petite Ile, le seul qui mérite cette appellation à la Réunion.

Dès le début à vocation agricole, le transport maritime s’y développera avant les routes ou même l’église. La commune, quant à elle, a été créée en 1935 et sa politique s’est toujours orientée vers l’essor agraire. Encore aujourd’hui la municipalité travaille à la reconnaissance de Petite-Ile en tant que terre agricole et de diversification. Pour ce faire, on y a créé la Journée de la Production Réunionnaise qui promotionne toutes les cultures et productions agro-alimentaire locales. Cette journée a lieu tous les ans en octobre pour la traditionnelle fête de l’ail qui fait la renommée de ce charmant village.

Si vous décidez de visiter l’endroit, vous commencerez sans doute par la magnifique plage de Grande Anse (qui est certainement une des meilleures places de l’île pour un pique-nique) et son ancien four à chaux. Vous verrez, bien sûr, l’ilot, le cap de petite île et la fameuse chapelle Sainte Marguerite… Et après me direz-vous ?

Ça n’est qu’un début ! Juste à côté je vous conseille particulièrement de visiter la maison des terroirs située dans la Villa des Brises, siège sud du Parc national de la Réunion. Découvrez le jardin créole, le jardin du voyageur, le jardin des senteurs, la cuisine lontan, le jardin bio, la Kaz Maloya…

A ne pas louper également, La Maison de l’Abeille. Ils organisent des visites guidées sur trois pavillons en bois, en forme d'alvéoles pour découvrir le processus de fabrication du miel, et un parcours extérieur dans un jardin de sept milSi vous décidez de visiter l’endroit, vous commencerez sans doute par la magnifique plage de Grande Anse (qui est certainement une des meilleures places de l’île pour un pique-nique) et son ancien four à chaux. Vous verrez, bien sûr, l’ilot, le cap de petite île et la fameuse chapelle Sainte Marguerite… Et après me direz-vous ?le m2, à la découverte des abeilles, des ruches, des volailles, tortues, cabris, cochons pays et des légumes anciens…

Enfin, Petite-Île, c'est aussi les hauts avec le centre équestre le Domaine du Relais (900m) et la forêt de la Mare (1500m). Ces sites sont très prisés pendant les fortes chaleurs de l'été austral. La fraîcheur attire de nombreux touristes, randonneurs pédestres et équestres.

Je ne pourrais pas terminer cette liste sans parler de la tradition de la ville avec l’artisanat. J’ai pu en rencontrer quelques-uns : François Design, un ferronnier d’art ; Les ateliers Toccata qui créent des objets en céramique, des sculptures et proposent des cours pendant que Dékocéan peint à la main la porcelaine et le verre, Roches et Couleurs travaille le basalte et l’émaillage ou que Moana Créations réalise des bijoux avec matières naturelles locales et pierre fines…

Et voilà la démonstration qu’il est parfois nécessaire de prendre le temps d’apprécier ce que l’on a. Petite-Ile, dans une apparente simplicité regorge de richesses insoupçonnées. Parmi celles-là et non des moindres je terminerais par la gastronomie : C’est l’occasion rêvée de manger un vrai carry lontan au feu de bois ! Il faudra un article complet sur le sujet mais j’aimerais quand même citer Ti Fred qui, lui aussi, m’a fait vivre un grand moment d’authenticité.

Vous pouvez compter sur moi pour revenir et vous donner plus de détails dans la prochaine édition. Ça n’est un secret pour personne… Je suis fan de Petite-Ile et je vous la recommande chaleureusement pour passer un vrai instant Créole !

 

Plus d'informations sur : www.sudreuniontourisme.fr ou au 0820 203 220

 

Aller au haut